La première question qui vous vient à l’esprit est probablement: comment fabrique-t-on du sens?

Une décision qui fait sens, une organisation du travail qui fait sens.

On perçoit le sens grâce à la cohérence des explications et des actions qui viennent avec les décisions et la cohérence des décisions entre elles.

Maintenant, décortiquons

Le sens s’appuie sur des valeurs qui guident presque tout, c’est comme utiliser un filtre. À partir de ce qui est important et nécessaire aux yeux de l’entreprise, elle choisit des outils, des processus, des stratégies, des pratiques qui créent un système cohérent.

Un exemple facile à figurer est l’armée. Tout est extrêmement clair dans l’armée. Les valeurs en vigueur sont: discipline, respect de la chaine de commandement, courage et force. Le système construit autour de ces valeurs fonctionne, entre autres parce qu’il répond parfaitement à la mission de l’organisation: s’exécuter dans des situations de conflit ou d’urgence impliquant un haut niveau de risque. Le système est parfaitement adapté pour faire face à cette mission.

Ma proposition

On peut aussi créer un système qui fait sens autour de connaissances et c’est ce que j’offre à mes clients. Une fois que l’on a compris les règles d’une communication générative de résultats et de partenariat, il devient naturel de passer  toutes les communications de l’entreprise à travers ce filtre. Même chose en ce qui concerne le système motivationnel : il influence toutes les pratiques de gestion.

Impossible de revenir en arrière après avoir lu, compris et appliqué les travaux de Edward L. Deci et Richard M. Ryan. Deux chercheurs qui étudient la motivation depuis le milieu des années 70. Après 45 ans de recherches, on peut faire le pari que leurs conclusions sont bonnes. Selon leurs travaux (ainsi que les travaux de plusieurs autres chercheurs), il y a 3 piliers à la motivation humaine:

  • La qualité du partenariat
  • L’autonomie
  • La compétence

Un peu comme les trois filtres de Socrate, voici des questions à poser pour s’assurer de respecter les 3 piliers de la motivation qui créent de l’engagement:

  1. Est-ce que ce processus, cette méthode, cette stratégie, cette pratique améliore le partenariat et encourage le travail d’équipe?
  2. Est-ce que ce processus, cette méthode, cette stratégie, cette pratique développe et respecte le besoin d’autonomie?
  3. Est-ce que ce processus, cette méthode, cette stratégie, cette pratique utilise le portefeuille de compétences de toutes les parties prenantes?

S’intéresser au sens est un chantier. Toutefois, c’est un gage d’engagement, autant à l’interne que de la part de vos clients.

La base

Voici une question pour vous faciliter la tâche et débuter votre réflexion: Dans votre organisation, qu’est-ce qui ne fait pas de sens? Tout le monde est capable de répondre à cette question. Pour débuter votre chantier, attaquez-vous à ces éléments. Vous allez vite vous rendre compte que tout est lié. Bienvenue dans la complexité associée à un écosystème, votre organisation! C’est alors que vous aurez très envie de revenir à la base pour appréhender l’origine de cette complexité.

Alors, posez-vous ces questions:

  1. Qui sommes-nous? (identité)
  2. Que faisons-nous? (compétences, expertises, savoir-faire)
  3. Pourquoi le faisons-nous? (le sens se cache ici, très important de répondre à cette question)
  4. Comment nous le faisons? (C’est le bout difficile, le « comment » doit être aligné aux 3 questions précédentes. Si vous y arrivez, vous obtiendrez de la cohérence)

Sachez qu’il me fera plaisir de vous accompagner étape par étape dans cette réflexion.

 

 

 

Laisser un commentaire