Quoique le terme coaching existe depuis peu, le principe, lui, a des centaine d’années. Prenons sa fonction de base : guider. De toute éternité les humains font appel à d’autres êtres humains pour être guidés, conseillés, accompagnés, éduqués. C’est un type de relation possédant un long historique qui s’appuie d’abord sur la qualité d’un partenariat entre 2 personnes.

On pourrait se demander pourquoi une personne a recours à une autre personne pour réfléchir, se questionner et oser une incursion en elle-même. Je crois que le but principal est d’accéder à plus d’énergie et plus d’accomplissement.

L’outil de base est le dialogue. L’art de l’écoute seul, sans intervention, fait un travail. Lorsqu’on y ajoute des connaissances sur les mécanismes cognitifs qui actionnent différents leviers, le principal concerné se comprend lui-même.

Vous aimeriez y voir clair et accéder à plus d’énergie?

Le coaching de leadership est un processus qui s’étale sur une période de 6 à 9 mois. Le participant y expérimente certaines phases assez précises :

  • Exploration des mécanismes de base via le vécu du participant
  • Accumulation de prises de conscience importantes qui génèrent un tournant majeur (comment il se sent, comment il se perçoit, comment il vit avec lui-même, comment il interagit avec les autres)
  • Augmentation de l’anxiété momentanément (en fait, il est simplement plus conscient)
  • Stabilisation
  • Renouveau significatif

Le but est de passer de la validation externe à la validation interne

Indicateurs

À la fin du processus de coaching, le participant constatera :

  • Augmentation du sentiment de satisfaction
  • Diminution du niveau d’anxiété global
  • Diminution du sentiment de pression
  • Possibilité d’être soi-même : absence du sentiment de devoir être extraordinaire (répondre à tout, être bon dans tout, brasser de l’air pour montrer qu’on travaille et ainsi espérer de la reconnaissance)
  • Sentiment global de contrôle sur les situations : se sentir compétent
  • Diminution de la fatigue
  • Capacité de se sentir (reconnaître ses émotions/besoins) et communiquer avant d’avoir trop accumulé de frustration ou de sentiment d’impuissance

En gros, voici le plan:

Être heureux. Vivre des succès. Avoir de l’ambition pour soi et son équipe. Être un acteur de changement.

Conditions de succès

Le coaching n’est pas de la thérapie, il s’adresse seulement aux personnes fonctionnelles qui souhaitent aller plus loin.

Pour avoir une idée de l’inventaire des capacités d’un leader, déterminez votre indice de bravoure ici.

Laisser un commentaire